Tirée de l'album Portfolio photo

En 2003, une brèche de quelques métres de large est ouverte dans la langue de Barbarie, afin de faciliter l'évacuation de l'eau du fleuve Sénégal inondant la ville de Saint-Louis. Dix ans plus tard, la brèche, qui fait quelques 10 km de large, est devenue la nouvelle embouchure du fleuve. L'érosion de la langue de Barbarie se poursuit inexorablement. L'ancien campement de la Poste, "El Faro", a déménagé. Tout ce qui pouvait être démonté sur le site (toitures, fenêtres?) a été récupéré. Le reste est en train de disparaitre. Ndiebene Gandiol. Sénégal.